confinement

Le confinement à long terme : communication et adaptation

Face à cette pandémie et la situation économique qui ne peut qu’empirer, il n’a jamais été aussi compliqué de communiquer pour les entreprises. Il est donc évident de s’interroger, d’essayer de comprendre, de savoir comment évoluer à travers ce nouvel écosystème, en évolution accélérée. En cette période de confinement sans réelle fin, nous n’avons plus forcément de repère ou de modèle, chaque individu se demande comment avancer au mieux professionnellement. Comme le détective qui mène son enquête, chacun(e) cherche des pistes, des solutions adaptées pour poursuivre son activité. Pour beaucoup, cela se traduit par la mise en place du télé-travail. Curieusement, ces réunions en visio, Skype, quotidiennes, permettent de faire le point presque plus efficacement puisque l’on s’oblige à se parler. Ce qui n’est pas forcément automatique ou évident au quotidien, et ce, peu importe la taille de l’entreprise. Le virtuel nous rendrait-il finalement plus humain ? Pour compenser l’absence de salons ou de foires, on note également un grand développement des showrooms virtuels en VR. D’autre part, pour les commerçants, le système du drive ou de la livraison proposé via un site e-commerce ou une page Facebook est devenu incontournable. C’est le seul moyen pour eux de continuer leur activité, de continuer à exister tout simplement. Le boulanger, le fleuriste ou le restaurateur de votre quartier n’avaient jamais pensé un jour proposer un système de drive ou de livraison et encore moins un site e-commerce. Et pourtant, du petit commerçant aux grands groupes, les entreprises doivent s’adapter pour survivre, évoluer, muter. Toutefois, nous ne savons pas vers quel système nous allons précisément évoluer. Ce qui est certain, c’est que ce système donnera plus de place à l’humain, privilégiera le made in France (ou Europe) et une communication plus locale, plus proche encore du consommateur.

Facebook
Twitter